Huiles essentielles – Sont-elles sans danger pendant la grossesse? : La HE lavande est magique

Bannière 250x250

Les huiles essentielles peuvent être un soulagement pour les femmes enceintes, car elles présentent plusieurs symptômes d'inconfort tout au long de la phase. Certaines des huiles essentielles sont probablement sans danger si la qualité est assurée.

Quelles sont les huiles essentielles?

Les huiles essentielles sont des extraits hautement concentrés de plantes utilisées en aromathérapie pour leurs bienfaits sur la santé. Il y a des produits chimiques dans ces huiles qui peuvent être absorbés par la peau pour avoir un maximum d'avantages pour votre peau et votre santé en général.

Les huiles peuvent être diluées avec une autre huile de base plus légère pour un massage. En outre, les gens les utilisent pour inhaler à travers un vaporisateur.

Que peuvent faire les huiles essentielles?

Les huiles essentielles contiennent de très petites molécules qui peuvent pénétrer dans la peau et agir comme des médicaments et des médicaments en interne. Les huiles essentielles doivent être soignées pendant la grossesse car elles ne sont pas toutes considérées comme totalement sûres. Il est également possible que ces huiles pénètrent dans le placenta et touchent votre bébé de différentes manières.

Il n'y a pas beaucoup de preuves disponibles pour voir si les huiles essentielles affectent le bébé en croissance dans l'utérus, mais la précaution est toujours préférable. Les huiles essentielles sont considérées comme un soulagement des symptômes de la grossesse, car elles soulagent les nigles tels que les maux de dos, les nausées et les chevilles enflées.

Précautions d'emploi des huiles essentielles pendant la grossesse

Les huiles essentielles sont concentrées et tout produit de ce type peut être douteux pendant la grossesse. Certaines précautions doivent être prises si une femme enceinte souhaite toujours utiliser de telles huiles et trouve un moyen de réconfort en les utilisant.

  1. Utilisez seulement une goutte à la fois car ces huiles ont une concentration élevée.
  2. N'utilisez pas une seule huile régulièrement, car votre corps s'y habituera et certaines réactions peuvent se produire.
  3. Utilisez l'huile essentielle sous forme diluée en la mélangeant avec une huile de base puis en l'appliquant sur la peau.
  4. Essayez de ne pas utiliser de telles huiles plus longtemps dans les vaporisateurs, car leur odeur trop puissante peut vous donner la nausée.
  5. Les huiles essentielles doivent être totalement évitées au cours du premier trimestre, car cette période est cruciale pour le développement du fœtus. Le bébé en croissance peut être affecté par les huiles essentielles s’il interfère avec la circulation sanguine du bébé.

Huiles essentielles sûres pendant la grossesse

Chaque grossesse est différente et vous devez vous assurer que votre grossesse est exempte de complications. Certaines huiles sont généralement considérées comme sans danger pour la grossesse, notamment les huiles d'agrumes, de lavande ordinaire, de poivre noir, de menthe poivrée, d'eucalyptus, d'encens, d'ylang ylang, de cyprès, d'huile de théier, de bergamote, de géranium et de menthe verte.

Huiles essentielles à éviter pendant la grossesse

Certaines huiles ne sont pas considérées comme sûres pour la grossesse. Ces huiles comprennent la noix de muscade, le basilic, le romarin, le jasmin, la sauge, la rose, la baie de genièvre et la sauge sclarée. D'autres peuvent également interférer avec la grossesse en cours et provoquer des contractions plus précoces telles que la feuille de cannelle, le thym, le cumin, l'anis, le laurier et l'angélique.

La noix de muscade est évitée en raison de ses effets hallucinogènes alors que le romarin et le jasmin peuvent provoquer des contractions précoces entraînant le travail. La sauge et la rose sont également strictement évitées car elles peuvent provoquer des saignements.

Soyez prudent et évitez les huiles essentielles si vous avez des complications

Il est courant d’éviter à tout prix les huiles essentielles si la grossesse est compliquée ou si vous avez déjà fait une fausse couche. Avoir des saignements vaginaux est également la raison pour laquelle vous devriez rester à l'écart de ces huiles.

L'épilepsie, les problèmes cardiaques, la thyroïde, les maladies du rein et le diabète sont d'autres facteurs limitant l'utilisation de ces huiles. Quel que soit le cas, vous devriez toujours toujours consulter votre médecin avant de décider ensuite si vous devez utiliser ces huiles ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *