L'activité antimicrobienne des huiles à forte teneur en nécrodane et autres huiles de lavande sur Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline et résistante (MSSA et MRSA) : La HE lavande est magique

Bannière 250x250

Objectif: L'objectif de cette étude était de comparer l'efficacité antimicrobienne de plusieurs huiles de lavande, utilisées seules et en association, sur des huiles sensibles à la méthicilline et résistantes à la méthicilline. Staphylococcus aureus (MSSA et MRSA).

Méthodes: Quatre huiles essentielles chimiquement caractérisées de Lavandula angustifolia, L. latifolia, L. stoechas, et un riche en nécrodane L. luisieri ont été évalués pour leur activité antibactérienne en utilisant la méthode de diffusion de disque.

Résultats: Les quatre huiles de lavande ont inhibé la croissance du MSSA et du SARM par contact direct mais pas en phase vapeur. Les zones d'inhibition variaient de 8 à 30 mm de diamètre à des doses d'huile allant de 1 à 20 μL, respectivement, démontrant une réponse à la dose. À toute dose unique, l'étendue de l'inhibition était très similaire quelle que soit la composition chimique des huiles ou la souche de S. aureus utilisé. Plusieurs combinaisons binaires des huiles ont été testées, et les résultats ont montré que le nécrodane riche L. luisieri l'huile a interagi en synergie avec L. stoechas (riche en 1,8-cinéole, fenchone et camphre) et L. langustifolia (riche en linalol et en acétate de linalyle) pour produire des zones d'inhibition plus grandes que celles produites en utilisant chaque huile individuellement.

Conclusions: Les résultats suggèrent que les combinaisons d'huiles de lavande devraient être étudiées plus avant pour une utilisation possible dans des produits antibactériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *